C'est trop cher pour mon prospect : Que faire ? | Talentueuses

Ton prospect te regarde dans les yeux et sans sourciller te dit :

C’est bien, mais c’est trop cher.

À ce moment, ton cœur oscille entre déception et frustration.

Tu te demandes comment gérer cette objection sans te retrouver à négocier, voire pire à baisser tes tarifs ?

Bonne nouvelle, j’ai la réponse pour toi.

Je te partage ci-dessous 3 clefs simples et efficaces pour surmonter cette objection intelligemment et…

Sans stress.

 

Clef #1 : Proposer des modalités de paiement arrangeantes

La première manière et la plus simple de surmonter cette objection est de proposer des modalités de paiement arrangeantes lorsque tu présentes ton offre.

Tu peux proposer un paiement unique ou bien un paiement en plusieurs fois.

Cela évitera un décaissement trop important pour ton futur client.

Dans ce cas-là, rappelle-toi que le paiement unique est à un tarif plus attractif (c’est mieux pour ta trésorerie de le favoriser).

Clef #2 : Proposer une plus petite offre

Le refus est net. C’est trop cher !

Même ton option de paiement étalé n’y peut rien.

Ok, pas de stress. Il existe une autre solution pour surmonter cette objection et tout de même réussir ta vente.

Il s’agit de faire une offre plus petite à ton prospect. Celle-ci aura le bénéfice très plus proche de son budget et de faciliter la prise de décision.

Attention cependant, il y a deux points à ne jamais oublier si tu utilises cette clef :

  1. Premier point : ne présente cette offre qu’après avoir reçu le refus de ton prospect sur ton offre principale. Si tu la présentes en même temps que ton offre principale, tu risques de ne vendre que la moins chère.
  2. Deuxième point : lorsque tu présentes cette plus petite offre, rappelle bien à ton prospect que le périmètre de celle-ci est plus réduit. Et donc, les résultats qui viendront avec le seront aussi.

Clef #3 : Une clef de compréhension pour toi uniquement 😉

Si ton prospect trouve que ton offre est trop chère, il y a de grandes chances pour que ne soit pas encore prêt à activement s’engager dans le travail.

Ce que ton prospect dit en creux, c’est que son problème n’est pas suffisamment prioritaire pour qu’il investisse dans sa résolution.

Donc, dans ce cas-là, mieux vaut lâcher prise plutôt que de finir dans une relation de travail peu épanouissante.

Aussi – très important :

Si tu es tentée de baisser tes prix, je t’invite vraiment à ne pas le faire. Tes prix sont synonymes de la valeur de tes services. Baisser ceux-ci te met dans un rapport de force peu agréable avec ton client.

En conclusion

Comme tu peux le voir, il existe des solutions pour habilement surmonter le fameux ‘c’est trop cher’. Mets-les en place progressivement et tu t’éviteras ce moment désagréable la prochaine fois 🙂

 

 

X